Tuesday, November 19th, 2019

Le développement des villes intelligentes en Afrique : la clé pour atténuer l’impact des catastrophes naturelles

Laurent Lamothe helping kids in Haiti with education

Cette année, le cyclone Idai a dévasté le Mozambique, le Malawi et le Zimbabwe en laissant plus de 1.000 morts, des milliers de disparus et des dégâts se chiffrant en milliards.

Pourtant, ces intempéries ne sont que des rappels de la façon dont les changements climatiques multiplient la puissance des catastrophes naturelles, causant ainsi de graves dommages matériels, sans compter les pertes en vies humaines et en biens. Ces catastrophes entraînent aussi des effets importants et durables sur les économies en réduisant la production et en alourdissant le fardeau de la dette.

Face à ce défi majeur, la Communauté de développement de l’Afrique australe (The Southern African Development Community / SADC) devrait reprendre l’initiative des Caraïbes pour renforcer la résilience afin d’atténuer les effets du changement climatique.

Outre leur beauté captivante, les nations des Caraïbes ont en commun la vulnérabilité aux catastrophes naturelles fréquentes et coûteuses. Dans le cadre d’une étude menée entre 1994 et 2013, CRED a révélé que des catastrophes naturelles dans les Caraïbes font état de 1,35 million de vies, soit près de 68.000 en moyenne chaque année et ont touché 218 millions de personnes par an au cours de cette période de 20 ans.


Laurent Salvador Lamothe, à travers son institution LSL World Initiative qui intervient dans les domaines du financement innovant, des villes intelligentes, des changements climatiques et des technologies de pointe, nous a relaté les grands défis auxquels il a dû faire face durant son mandat de Premier ministre :

« Haïti devait faire face à une tâche presque impossible : tenter de reconstruire le pays après le tremblement de terre «Armageddon» de 2010, qui nous a fait revenir 50 ans en arrière. Les dégâts causés aux infrastructures étaient catastrophiques et les pertes en vies humaines étaient dévastatrices. Notre expérience en Haïti en 2010 nous a permis de nous attaquer à la tâche gigantesque de reloger 1,5 million de personnes et de reconstruire des infrastructures essentielles avec des ressources très limitées. »

http://laurentlamothe.com/about/

Partant de ses expériences en tant que Chef de Gouvernement d’un État des Caraïbes et de son point de vue sur les défis liés aux catastrophes naturelles en Afrique, on peut ainsi comprendre si les changements climatiques s’avèrent de grandes menaces pour l’environnement, le développement de villes intelligentes dans les régions à risque peut aussi se révéler une solution très efficace.

No comments

Sorry, the comment form is closed at this time.