Des décisions du même tribunal avec des contradictions évidentes.

Screen Shot 2015-06-08 at 4.37.15 PM

Chers amis, partisans et sympathisants,

L'amour de mes sœurs et frères d'Haïti et de la Diaspora, la volonté de contribuer à la prospérité de mon pays ont inspiré mes actes et pensées durant les 31mois passés à la tête de la Primature. Me voici, aujourd'hui, dans la foulée du combat commencé, engagé à la défense de mes droits constitutionnels et de ceux de mes compatriotes, victimes des abus et des injustices du conseil électoral provisoire, qui a constitué opposition à ma candidature en tant que président aux élections de 2015.

Preuves irréfutables à l'appui, mes avocats ont mis au grand jour les lacunes, les déficiences ,les contradictions au niveau de l'argumentaire du Bureau du Contentieux Électoral Départemental de l'Ouest (BCED Ouest-1).

Le jugement prononcé ne résiste pas à l'analyse, du point de vue du droit et de la constitution.

Il déshonore même le Droit et ses illustres représentants qui en entretiennent le flambeau et le souffle vivant, au milieu des conjonctures les plus arbitraires de notre passé politique.

C'est fort de l'exercice de ses Droits et Devoirs constitutionnels que le candidat LAURENT LAMOTHE a fait le dépôt de ses pièces au CEP, briguant la position de président et est déterminé à prolonger le combat initié pour l'émergence d'Haïti au nombre des nations démocratiques et développées.

Amis, Partisans et Sympathisants, vous savez, pour avoir suivi, évalué et apprécié mes démarches et initiatives durant 31 mois à la tête de la Primature, en quelle estime et en quel respect je tiens mes compatriotes et les institutions de mon pays. Les enjeux du moment vont au-delà de ma personne pour rencontrer les droits constitutionnels de mon peuple dont je demande le respect absolu.

« PEP AYISEN, PEP MWEN RENMEN ANPIL, MWEN PAP PLIYE, NAP VANSE ANSANM, SE POU DWA NOU RESPEKTE!  »

Je dis que le jugement du BCED exprime, dans la forme comme dans le fond, la manifeste intention de rayer mon nom de la liste des candidats à la magistrature suprême de mon pays.

Pourquoi? Je l'ignore.

Il se dit qu'on aurait peur du candidat LAURENT LAMOTHE.

Mais, en 31 mois de gouvernement, Laurent Lamothe n'a violé les droits de personne. Au contraire, il s'est efforcé de réunir la famille haïtienne autour d'un même idéal. Il a engagé le dialogue avec tous les secteurs de la société civile et politique, sollicité et obtenu leur appui, mis au service des intérêts du plus grand nombre. Il a réclamé le droit de vote pour la diaspora et la création de conditions idéales à sa participation à l'œuvre de redressement de la mère patrie.

Si peur il est question, si peur il y a, elle ne peut venir que des déstabilisateurs, des kidnappeurs et de certains groupuscules viscéralement opposés à l'amélioration des conditions de vie des plus démunis, qui constituent la majorité.

Les documents que mes avocats vont vous présenter et commenter projettent une lumière crue sur le bien-fondé de notre cause et les entorses faites à la loi et au droit pour nous barrer la route à la participation aux prochaines élections Présidentielles.

Alors que des candidatures, dépourvues de décharges, compte tenu du dysfonctionnement du Parlement et du refus de l'Exécutif à les délivrer, ont été retenues et autorisées, celle de LAURENT LAMOTHE a été rejetée.

On retiendra que les arguments et dispositions, relevant des formalités impossibles et de l'ordonnance du tribunal des référés ont été les mêmes à être utilisés pour, d'un coté, valider certaines candidatures et, de l'autre, me priver du droit de postuler à la présidence et solliciter le vote de mon peuple. Que de contradictions évidentes...

Plus que jamais respectueux des institutions de mon pays, mais déterminé à défendre mes droits et ceux de mon peuple, je dénonce les abus dont je suis victime et je demande au DROIT de prendre ses distances par rapport à la POLITIQUE et de faire triompher la justice.

En régime démocratique, il ne saurait y avoir de droit contre les droits fondamentaux!

Laurent Lamothe n'a pas besoin de faveurs, ni ne les cherche. Tout ce qu'il veut, et pour lequel il mènera le combat, c'est le respect de ses droits, des droits du peuple haïtien et la tenue d'élections, honnêtes, sincères et équitables.

Il faut que les choses changent!

Les documents ci-après, soumis à vos appréciations, amis, sympathisants et partisans, documents dévoilés, commentés par mes avocats, vous apporteront la preuve d'une machination dirigée contre le candidat Laurent Lamothe, votre espoir, l'espoir des jeunes et de l'électorat majoritaire pour les présidentielles de 2015.

La décision ultime, elle appartient au peuple et non à un petit groupe de citoyens.

Il en est ainsi, en démocratie.

 
 

Une courtoisie de Moise Dume 
Merci Moise !!!


One Response to “Des décisions du même tribunal avec des contradictions évidentes.”

  1. Wilner says:

    With mentality of the people in the head of state in Haiti. The country is moving backward instead forward. I am so sadden by the way you are being treated after all the hard work you put in this country. However, do not be discourage for the Bible says the treasure of a man is where his heart his. I know your heart is to help the Haitian people and to see a prosperous Haiti.

    Continue the fight and make sure you have a full investigation on the decision of the BCED.

    In all you do, do it with dignity and with character. For they can only measure you by your character.

    God bless you.

Leave a Reply