Rapport PetroCaribe : Des investissements pour instaurer les bases pour la refondation et la transformation d’Haïti

petrocaribe-2

Ce rapport présente les résultats d’investissements des fonds PetroCaribe pour la période allant de 2011 à 2014. il résume les interventions publiques entreprises par l’administration Martelly/Lamothe, à travers ce mécanisme, durant ces trente et un (31) derniers mois afin de jeter les bases de la refondation et de la transformation d’Haïti. nous sommes fiers du travail accompli dans une période aussi courte et avec des ressources limitées. Les projets que nous avons implémentés au cours de cette période touchent pratiquement toutes les régions du pays et même des zones reculées comme l’île de la Gonâve qui n’a bénéficié d’aucun investissement public depuis des années.

haiti-avance-bilan-des-ralisations-jusqu-septembre-2014-116-638Les interventions publiques réalisées avec les fonds PetroCaribe durant les trois dernières années doivent être circonscrites dans le contexte des chocs naturels subis par le pays depuis 2010 et les défis structurels. Les tragédies qui ont touché Haïti au cours de ces dernières années ont été accablantes. il convient de rappeler qu’après le tremblement de terre, près de 1,5 millions de personnes, soit 15 % de la population nationale, ont été directement blessées, physiquement et émotionnellement. Lorsque le Président
Martelly a pris fonction en mai 2011, plus de 1,3 millions de personnes vivaient dans des abris temporaires principalement dans la région de Port-au-Prince. En frappant le centre économique du pays le tremblement de terre a détérioré les fondements et a érodé le capital humain des secteurs public et privé.

haiti-avance-bilan-des-ralisations-jusqu-septembre-2014-72-638La destruction des infrastructures a été massive. de fait, environ 105 000 maisons ont été détruites et près de 208 000 maisons endommagées. En outre, 1 300 établissements scolaires et plus de 50 hôpitaux et centres de santé se sont effondrés ou rendus inopérants. Le principal port du pays et l’aéroport international ont également été touchés et mis hors service pendant des mois. Le palais présidentiel, le parlement,

batiments-publiques-1le palais de justice et la plupart des bâtiments ministériels et gouvernementaux ont été détruits.

Selon le rapport d’Évaluation des besoins après désastres (Pdna) le coût de la reconstruction d’Haïti pourrait avoisiner entre 8 milliards et 14 milliards de dollars.

Pour corser le problème, en 2012, le pays fut touché par la sècheresse dans le département du nord. il a également été affecté en octobre de la même année par la tempête isaac et l’ouragan Sandy qui a fait 51 morts et détruit les récoltes et les élevages dans le département du Sud. Ces pertes ont totalisé environ 120 millions dollars. nous ne pouvons oublier les ravages causés par le choléra, qui a tué près de 9 000 personnes et infecté plus d’un demi-million d’habitants, soit 5 % de la population en moins de deux années.

64dbbcaf-6b9f-45af-8d4b-1298c3b26b28Les défis confrontés par Haïti sont nombreux et ont commencé bien avant le tremblement de terre : pauvre infrastructure, quasi non financement du secteur agricole, augmentation de la population et problème d’habitat. En effet, les indicateurs environnementaux d’Haïti étaient déjà au rouge bien avant cette période. Le tremblement de terre n’a fait qu’exacerber les inégalités sociales, et la pression sur l’environnement
et les ressources naturelles, ce qui a rendu la population haïtienne encore plus vulnérable.

Cependant, dans un pays où l’accès au crédit est limité, la reconstruction s’est avérée difficile malgré le soutien des partenaires internationaux. Le programme PetroCaribe nous a aidé
à cette fin et nous a permis de financer de nombreux projets de reconstruction.

Les fonds PetroCaribe ont été une opportunité pour répondre rapidement à ces défis conjoncturels et structurels.

Télécharger le Bilan PétroCaribe (20M)

Ce programme a débuté en septembre 2007 sous l’administration Preval/Alexis. il constitue une source de crédit dont les termes de paiement sont parmi les plus avantageux pour l’État haïtien. dans ce contexte historique, il a servi à la mise en œuvre de certains chantiers
de la politique générale de l’administration Martelly/Lamothe. notamment, la reconstruction d’établissements gouvernementaux et civiques : ministères, hôpitaux, cliniques, centres communautaires et écoles; et la reconstruction des infrastructures de base du pays : routes, ponts, ports et aéroports.

Cette inspiration de la vision du Président Martelly est en accord avec les grands chantiers de développement prévus dans le Plan Stratégique pour le développement d’Haïti (PSdH). Il découle que les interventions effectuées avec les fonds PetroCaribe sont inscrites dans le cadre de l’axe de développement territorial et économique, celui du social et celui du développement institutionnel.

Ces trois axes forment la base de la stratégie du gouvernement. Ce rapport démontre que nous avons priorisé la reconstruction des infrastructures, qui était indispensable pour la croissance économique. Une infrastructure moderne est la condition sine qua non pour attirer les investisseurs afin de renforcer l’économie et créer des emplois. Les avantages à long terme de cette stratégie ne peuvent émerger qu’après l’administration Martelly. dans le court terme, cette stratégie s’est avérée essentielle pour la sauvegarde des activités économiques et le maintien de la croissance du Produit intérieur brut (Pib) supérieure à trois pour cent.

Le prochain objectif était de créer les conditions pour la transformation économique et une croissance soutenue. À cette fin, nous avons pris la décision stratégique d’allouer les fonds disponibles à trois domaines : (1) le développement territorial et économique, (2) le développement social et (3) le développement institutionnel.

images-8Bien que nous ayons progressé dans la réalisation des objectifs fixés par le Président Martelly, il nous reste beaucoup à accomplir. alors qu’une nouvelle administration prendra place, notre aspiration est qu’elle continue le travail commencé. Celui-ci exigera des efforts considérables afin d’apporter des changements durables répondant aux attentes de la population.

Nous saisissons cette occasion pour remercier toutes celles et tous ceux qui ont rendu ce travail possible. Un remerciement spécial au Président de la république pour son soutien indéfectible au cours de ces
31 mois et aux fonctionnaires qui ont travaillé sans relâche, même quand la tâche semblait impossible. Enfin, nous voulons dire merci au peuple haïtien qui nous a fait confiance. nous ne pourrons jamais démontrer les profondeurs de notre gratitude de nous avoir permis de servir notre pays avec dignité.

Nous venons de loin et beaucoup reste encore à faire mais nous savons que ayiti ap Kontiniyé vanse!

telechargerCe rapport est divisé en quatre sections. La première présente les fonds PetroCaribe, leurs mécanismes et une vue synoptique des différentes résolutions pour la période 2011 – 2014. Ensuite sont présentées dans les trois autres parties les résultats d’interventions sectorielles dans
les trois axes de développement : territorial et économique; social; et institutionnel.


3 Responses to “Rapport PetroCaribe : Des investissements pour instaurer les bases pour la refondation et la transformation d’Haïti”

  1. Pierre Louis Jonarhan says:

    PM, malgré tous les efforts que lorsque vous avez faites pour le pays, il y a tant de problème a résoudre… Alors je crois que nous “haitiens” a besoin de vous et avec votre savoir faire ! Je reste et demeure solidaire a votre foi haitienne

    • LSL says:

      Merci de votre support. Le changement en Haiti passe par la mise en place d’une équipe des jeunes patriotes, formés et capables d’executer un projet moderne de développement économique et d’integration sociale. Il est temps de divorcer avec les pratiques d’exclusion.

  2. chef stanley fabre says:

    PM nous avew ou se seul gouvernement qui passe en Haiti qui fait affaire yo droit nous mem jenes la kwe nan ou et ou se chanjman peyi a good job PM…..

    chef stanley

Leave a Reply