P. Canino: “le gouvernement vénézuélien, suite à un audit allant de 2012 à 2014, est satisfait de la bonne gestion des fonds PetroCaribe”

Fonds PetroCaribe: le Venezuela dit sa satisfaction

A date, l’audit de 234 projets conclut à une totale transparence dans toute leur phase de développement et d’implémentation », a en outre affirmé le patron de PVD concernant les fonds PetroCaribe. L’ambassadeur vénézuélien, en conférence de presse mardi, a donné lecture de la lettre et fait le point sur les relations entre les deux pays.
L’ambassadeur de la République bolivarienne du Venezuela en Haïti, Pedro Antonio Canino Gonzalez, au cours d’une conférence de presse convoquée en la résidence de l’ambassade à Pétion­Ville, a informé la presse de la satisfaction manifeste du gouvernement vénézuélien de la gestion du fonds PetroCaribe couvrant la période 2012­2014. L’ambassadeur Gonzalez a par ailleurs exprimé la volonté de son pays de poursuivre cette coopération.
Voir la conférence
« Nous présentons cette conférence de presse aujourd’hui pour remercier le peuple haïtien, au nom du gouvernement bolivarien et du peuple vénézuélien, pour sa solidarité […] Sans ambiguïté, le peuple haïtien a signé tous les documents contre le décret Obama déclarant que le Venezuela représente une menace pour la sécurité interne des Etats­Unis », a déclaré Pedro Antonio l’ambassadeur vénézuélien actuellement en poste en Haïti.

Le PetroCaribe:

Petrocaribe est une alliance entre les pays des Caraïbes et le Venezuela, premier exportateur de brut latino-américain, leur permettant d’acheter le pétrole à ce dernier à des conditions de payement préférentielles.
Cette alliance a été créée en juin 2005 et regroupe actuellement 18 pays.

Pays Membres:

Douze des quinze membres du Caricom, plus Cuba et la République dominicaine, ont créé l’alliance le 7 septembre 2005. Les membres originaux en étaient : Antigua-et-Barbuda, les Bahamas, le Belize, Cuba, la République dominicaine, la Dominique, la Grenade, Guyana, la Jamaïque, Nicaragua, le Suriname, Sainte-Lucie, Saint-Christophe-et-Niévès et Saint-Vincent-et-les Grenadines.
Les seuls pays du Caricom n’ayant pas signé l’accord sont la Barbade et Trinité-et-Tobago.
Haïti ne faisait pas partie des pays invités car le Venezuela ne reconnaissait pas le gouvernement mis en place dans ce pays par les États-Unis d’Amérique. Il rejoindra finalement l’alliance en avril 2006 après l’élection du président René Préval.Le Honduras rejoint l’alliance en mars 2008, le Congrès entérinant à la majorité simple l’initiative du président Manuel Zelaya.