Friday, October 19th, 2018

Haïti en avant

Ici comme ailleurs, des changements dans les gouvernements surviennent inévitablement. Tout récemment, j’ai eu le plaisir d’accueillir Wilson Laleau en tant que nouveau ministre de l’Économie et des Finances. Je sais qu’il poursuivra efficacement le travail de sa prédécesseure, car il aura tout le support du gouvernement.

Je suis un leader responsable et mon rôle consiste à protéger les institutions. Ce qui importe pour Haïti, c’est de maintenir la stabilité et continuer à suivre la ligne du gouvernement, dans la transparence de la gestion des finances publiques et la poursuite de la lutte contre la corruption. C’est dans ce sens que mon gouvernement travaille. Les défis sont nombreux, mais la situation se redresse lentement.

La progression de grands chantiers de construction est particulièrement encourageante. L’asphaltage de bon nombre de routes à travers le pays est terminée, notamment à Cap-Haïtien (rues de la ville, tronçons SOS Rocade et Labadie), dans l’Artibonite (carrefour Puilboreau / Marmelade) et à Kenscoff. Plusieurs autres routes seront terminées en août 2013, comme à Canapé Vert, la Baie de l’Acul du Nord et à l’Arcahaie.

Plus encore, la construction de plusieurs centres de santé sera complétée pour cet été à Cabaret, Saut d’eau, Chansolme, Coteaux et Baradères. Il y a également les salles d’urgence des hôpitaux départementaux du Sud et du Nord qui seront agrandies. Dans le département du Nord-Est, c’est le service d’urgence en entier de l’hôpital qui sera reconstruit. Ce sont des réalisations capitales pour le peuple haïtien cet été.

Nous planchons également sur d’autres grands chantiers à travers le pays. À Jacmel, nous refaisons le bord de la mer, le Centre de convention et la Place publique en vue de stimuler l’économie touristique. Dans plusieurs villes (Ouanamithe, Mirebalais, Gonaïves, Jacmel et Les Cayes), nous construisons des parcs sportifs pour les jeunes Haïtiens et Haïtiennes. Dans Port-au-Prince, l’élaboration du « Corridor administratif » et la reconstruction de plusieurs ministères vont bon train. À Morne Cabri, nous construisons 3000 logements; vous pouvez d’ailleurs voir la photo sur ma page Facebook en cliquant ici. Autant de projets qui demandent les efforts du gouvernement à tous les niveaux.

Nous sommes également conscients de la situation des plus vulnérables en Haïti. Les divers programmes du Fonds d’assistance économique et sociale roulent à plein régime. À tous les jours, EDE PÈP vient en aide à des milliers d’Haïtiens et Haïtiennes dans le besoin. Jusqu’à maintenant, plus de 70 000 mères ont bénéficié du programme TI MANMAN CHERI; plus de 21 000 étudiants ont profité du programme KORE ETIDYAN; près d’un demi-million de paniers « SOLIDARITE » ont été distribués; plus d’un demi-million de plats ont été servis dans le cadre de la KANTIN MOBIL; plus de 32 000 kits de semence ont été donnés aux agriculteurs du programme KORE PAYSAN; plus de 128 000 paiements ont été effectués via BONS DIJANS… L’administration Martelly-Lamothe est là pour son peuple. Nous travaillons pour lui.

En outre, nous agissons jour après jour pour combattre la faim. Mais nous avons aussi mis en place une série de mesures supplémentaires pour les mois d’avril à juin qui s’annoncent difficiles dans certaines régions du pays. Nous distribuerons 50 000 kits alimentaires à chaque mois; nous mettrons à la disposition des moins bien nantis 6 autres cantines mobiles (48 000 repas chauds dans les 6 départements les plus touchés par la faim); nous donnerons 50 000 bons d’urgence de 1000 gourdes pour les familles en situation d’urgence, et nous distribuerons 15 000 kits de semence agricole.

Enfin, j’aimerais rappeler que lorsque l’équipe en place a été élue au pouvoir en 2011, 1.5 millions de personnes vivaient dans des tentes et le pays se trouvait au 175e rang dans l’échelle de l’indice de perception de corruption de l’organisme Transparency International. Aujourd’hui, 320 050 personnes restent à être logées et nous avons grimpé au 165e rang en matière de corruption. Il reste du travail à faire. Beaucoup de travail! C’est pourquoi nous faisons de notre mieux pour lutter contre la pauvreté extrême et la corruption. Chaque jour, tous les membres de ce gouvernement s’y acharnent. Nous progressons.

Share

No comments

leave a comment